Tempête

Parfois, à travers la fatigue, on se rencontre sous un angle qu’on tentait d’ignorer.
Ce matin, c’est là où je me suis retrouvée.

Les 12 derniers mois ont été hauts en expériences de vie.  Certaines de ces expériences ont été plus demandantes que d’autre, mais aucune n’est passée innaperçue.  À chaque fois j’en suis sortie transformée, grandie, parfois bousculée.  Je n’avais pas réellement remarqué à quelle point.
Depuis une semaine la fatigue est ma compagne.  Même après des huit ou neuf heures de sommeil, elle était tout aussi présente.  Je pourrais me dire que c’est à cause de la rentrée en classe mouvementée (mon plus jeune faisant face à sa résistance aux changements) ou de mon nouveau travail (dans un endroit féérique avec une gang vraiment chouette, mais aussi avec la demande qui vient avec de nouveaux apprentissages), mais je sais que ce ne serait que des excuses.

Ce matin, après avoir été reconduire mes poussins à l’école, je suis revenue à la maison en sentant très bien qu’une énorme vague se préparait.  Mes signes de tempête internes étaient palpables.  Le temps de rentrer, d’enfiler un gros chandail parceque je sentais un grand vent froid me parcourir malgré la température externe qui augmentait, et vlan, la vague et les larmes qui l’accompagnaient se sont manifestées.  J’ai laissé venir.  J’ai laissé la vague m’apporter là où elle savait que je devais aller.  À travers les bouillons j’ai retouché à des morceaux de vie qui étaient au fond de moi, bien cachés.  Les émotions se sont bousculées et je les ai laissées faire leur chemin.  L’oeil de la tempête a fini par passer et j’en suis ressortie ébranlée mais nettoyée et plus consciente.

Plus consciente des changements à apporter dans ma vie mais encore un peu incertaine de comment m’y prendre, par où commencer.

Chose certaine, plus rien ne sera comme avant.  Mais ça, c’est à peu près la seule certitude qu’il y a dans la vie!  😉

Tout en haut de la liste, en grosses lettres rouges qui clignotent est:
PRENDRE SOIN DE LA DÉESSE ET DE LA FEMME QUI SONT EN MOI et ACCEPTER JOYEUSEMENT DE LEUR FAIRE DE LA PLACE DANS MA VIE.  QUOTIDIENNEMENT.   PEU IMPORTE CE QUE LES AUTRES EN PENSENT…

Hao!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *