Tempête de neige et Amour de Soi, troisième semaine

3ème semaine d’une quête de neuf mois (44 semaines) de l’Amour de Soi.

Le sommeil en a pris un coup cette semaine.
Je me disais que peut-être devrais-je mettre ça en avant plan et vraiment me surveiller pour que j’en arrive à dormir mes huit heures par nuit. Mais en même temps, je n’ai pas du tout envie, à cette étape de ma vie, de me battre avec moi-même.

Je choisis plutôt de continuer de m’observer et à prendre des notes sur comment je passe mes fins de soirée, qu’est-ce qui fait que je me couche rarement avant minuit, voir une heure am? Un genre de journal de sommeil. On verra ce que ça donne!

Le fait que nous soyons passés à l’heure avancée de l’est (quelle idiotie!) depuis lundi et qu’une tempête monstre se soit abattue sur le Québec mardi et mercredi, ont naturellement eu une grande influence sur ma semaine. Deux choses sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir et deux choses qui influencent grandement la suite des choses.

Si tout d’abord j’étais grognonne et un peu découragée à l’idée de ce duo chaotique et de l’impact qu’il aurait sur moi, le congé d’école forcé qui allégeait tellement notre routine ainsi que la paix qui s’installait au fur et à mesure que la neige s’accumulait m’ont apaisée et m’ont ramenée en mon centre.

Résultat? Deux jours doudous où j’ai créé, végété et pris ça mollo. Deux jours où je suis restée bien au chaud et où je me suis même autorisée à ne déneiger rien d’autre que les marches arrières pour que mon gros chien puisse descendre se dégourdir les pattes et se soulager.

J’ai donc accueilli pleinement ce reset que nous offrait la Vie.

Mais qui dit tempête de cette envergure dit aussi qu’à un moment, le temps viendra où la vie reprendra son cours et où on devra pelleter pour sortir de chez-nous! C’est donc jeudi matin où mon petit guerrier (faudra bien que je lui trouve un autre nom parce qu’il est de moins en moins petit mon fiston!) et moi avons pris notre courage à deux mains et nous sommes attaqués au 70cm de neige empilé dans notre driveway, sur la voiture, partout.

On s’était dit que oui, nous serions tous les deux en retard à nos cours, mais que c’était ok. Au bout d’une heure, mon partner est parti à pied pour l’école alors que j’ai continué à déneiger, une pelletée à la fois, un peu découragée, mais pas trop! Il fait beau, les voisins ont encore plus d’entregents qu’à l’habitude, dame nature nous unissant face à ses excès, et je réalise à chaque pelletée de neige que mon corps est génial et qu’il tient bien la route!

Ça m’aura pris trois heures de déneigement avant de pouvoir sortir la voiture de la cour. J’étais physiquement très fatiguée rendue là mais rayonnante et vraiment profondément heureuse et remplie de gratitude pour mon corps et sa résilience. Je constate que mon alliance à mon corps s’améliore de jour en jour. Je l’écoute davantage, en prends de plus en plus soin, me permettant entre autre de caller des temps off lorsqu’il me le demande et là, je réalise les bénéfices que ça m’apporte!


A
rt by elbatogato on Flickr

Pour ce qui est de la sortie en tête à tête avec moi-même que je m’étais promis, je n’ai pas réussi à la matérialiser. Mais ce n’est que partie remise!!!! Je me suis bookée vendredi prochain, 24 mars. Au menu, entre autre, visiter deux expositions qui me parlent beaucoup avant qu’il ne soit trop tard puisque dans les deux cas cette semaine est leur dernière semaine!

Curieuses et curieux de savoir quelles sont ces expositions?  La première est Animal Nation de Sylvie Plante, exposée à Art Sutton jusqu’au 26 mars tandis que la deuxième est Je suis Roche de Marie-Claude Lord, exposée à la galerie Art Plus jusqu’au 26 mars également!  J’ai hâte!

J’entame donc la quatrième semaine de cette quête avec deux buts principaux, observer davantage ma relation au sommeil et profiter au max de cette journée « on sort Mp » de vendredi prochain!

Bonne semaine!


Mariepierre

Ma quête de l’Amour de Soi, deuxième semaine

Deux de 44.

Une semaine pour laquelle j’avais choisi de mettre de l’avant le self care, prendre soin de moi, et ce, de deux façons bien précises, dormir davantage et écouter mon corps et suivre sa guidance.

Résultat?

Y’a du travail à faire pour en arriver à un nombre d’heures de sommeil qui a de l’allure pour moi!  J’aurais aimé pouvoir dire que je me suis tapée un huit heures à chaque soir mais ce n’est pas le cas!  Par contre, je peux dire fièrement que j’ai inséré des siestes dans 5 des 7 journées!  C’est ça de pris!  J’ai aussi pris davantage conscience de ma relation au sommeil et de comment j’essayais de squeazer l’équivalent d’une journée de travail entre la fin du souper et le moment où je me couche, ce qui faisait en sorte que je ne me couchais pas avant minuit, même si je me lève à 6:00 le matin…


A
rt by Davina Ware on Flickr

 

En attendant de mieux maîtriser le nombre d’heures de sommeil, j’ai décidé de mettre de la détente et de la douceur à travers mes soirées.  Y’a même un soir où j’ai poussé la détente jusqu’à écouter 45 minutes d’une série que j’aime beaucoup sur Netflix!  Je sais que ça peut avoir l’air de pas grand chose, mais pour moi, m’écraser devant une série ou un film était une pause-doudou que je ne me permettais que très très très rarement. Genre un samedi par mois!

Pour ce qui est d’écouter mon corps et suivre sa guidance là y’a eu plein de bon coup et de belles découvertes!

De un, plus j’écoutais mon corps plus tout se plaçait facilement!

Dans le concret, j’ai osé le suivre et, au moindre tiraillement de dos ou de genou, de mal de coeur ou de tension, lui demander ce qui se passait et ce qu’il voulait. Puis de rectifier selon sa demande. Magique! Parfois mon corps m’a arrêté en plein milieu d’un travail et j’étais septique.  Mais je l’ai écouté et, à chaque fois, tout s’est placé, tous mes travaux ont été prêts à temps ET je ne me suis pas rendue au bout de mon rouleau!  Ça, croyez le ou non, c’est du nouveau pour moi! J’avais plutôt l’habitude de pousser la machine à boutte , quitte à m’effondrer par la suite.

J’ai aussi vu une différence dans ma relation avec mes deux plus jeunes.  En prenant soin de moi et en m’écoutant j’étais plus calme, plus présente, plus capable de dire non et aussi plus prête à dire oui quand ça fittait!


P
hoto par Jetske on Flickr

Résultat de cette deuxième semaine?

Mon discernement est plus aiguisé.

Je suis beaucoup plus présente à moi-même.

Je ressens beaucoup moins de stress.

J’ai beaucoup plus de facilité à prendre ou à annuler des engagements étant donné que mon corps me parlait ET QUE JE L’ÉCOUTAIS!!!

Et tout ça sans culpabilité!

Et comme cadeau de quête, je me suis offert cette synergie d’huiles essentielles qui m’accompagne et me soutien à tous les jours!  Yéééé!

Je marcherai le chemin du self-care pour cette troisième semaine qui commence en continuant d’améliorer mon repos/sommeil/détente et d’écouter mon corps, et j’y rajoute une sortie en tête à tête avec moi-même!

À suivre!


P
hoto par Megan Dougherty on Flickr

Bonne semaine!

Mariepierre

Premiers pas sur le chemin de la quête de l’amour de soi


P
hoto de Clarkmaxwell on Flickr

Ma première semaine tire à sa fin.

Ce premier quatre jours de quête (commencé le 1er mars) m’a apporté de beaux grands éclaircissements.  Bien que le concept de self-love/amour de soi ne m’est pas nouveau, je me demandais pourquoi je sentais cet élan à y patauger beaucoup plus et, surtout, à le partage ici.  Pour ce qui est de le partager ici j’ai simplement choisi de suivre ce que mon âme me soufflait. Ce n’est pas confortable mais je sens que c’est juste alors je ne questionne pas.  Si vous venez juste de découvrir mon blogue ou cette quête, vous pouvez lire le billet qui explique tout ici. Pour ce qui est de la raison d’être d’une telle quête je sais qu’au long de ces neufs mois je découvrirai bien des choses et déjà, ce que cette semaine m’a apporté, en vaut la chandelle.

Amour de soi….  c’est quand même vague non?


P
hoto de Nathan Russel sur Flickr

Pour certain ça veut dire s’accepter tel quel, pour d’autre c’est de mettre ses limites, etc. Mais pour moi, ça veut dire quoi?  Cette question a commencé à trouver réponse mardi soir.  La Vie aidant, j’ai découvert une explication qui me parle beaucoup!

Cette explication vient de Christine Arylo,  auteure du livre Madly in Love with ME: The Daring Adventure of Becoming Your Own Best Friend que j’ai vraiment hâte de trouver et de lire!!!  En attendant, j’ai fouiné sur son site.

Toujours est-il qu’un des outils que Christine partage est l’arbre de l’amour de soi.  Un arbre qui divise l’amour de soi en 10 branches distinctes mais toutes réunies.  Selon elle, on retrouve dans l’amour de soi ces dix catégories:

.Self care
.Self awareness
.Self acceptance
.Self trust
.Self esteem
.Self compassion & forgiveness
.Self empowerment
.Self expression
.Self honor & respect
.Self pleasure

Tenter de les traduire en français ne leur rend pas justice…  D’ailleurs, si vous avez des suggestions de traduction qui pourraient être mieux que celles trouvées je serais vraiment heureuse de les connaitre!  Ma tentative de traduction a donné ceci.

.Prendre soin de soi (self-care)
.Connaissance de soi (self awareness)
.Acceptation de soi (self-acceptance)
.Confiance en soi (self-trust)
.Estime de soi (self-esteem)
.Compassion et pardon envers soi (self-compassion and forgiveness)
.Empuissancement (self-empowerment)
.Expression de soi (self-expression)
.Honneur et respect envers soi (self-honor and respect)
.Plaisir de soi (self-pleasure)

Perso, malgré mon amour de la langue française, j’ai choisi de continuer à utiliser les termes anglophones parce qu’ils me rejoignent beaucoup plus.  Y’a des mots comme ça! C’est comme traduire « I’m so grateful » par « je suis remplie de gratitude ».  C’est pas pareil tant qu’à moi.  Mais bon…. je m’éloigne du sujet!  Revenons donc à la liste.

Ça a été un moment charnière pour moi de voir l’amour de soi décortiquée comme ça!  Là j’ai compris que c’était grand et je pouvais aussi entrevoir les différentes avenues possibles pour cette quête de neuf mois.  J’ai aussi compris que même si plusieurs de ces facettes faisaient partie de ma vie actuelle, certaines avaient besoin d’aide.

En tête de liste de cette catégorie est apparue bien clairement le self-care, prendre soin de soi.  De moi…

Tout un contrat!

Mais un contrat qui arrive à point!  Ma troisième semaine d’arrêt forcé s’achève.  Le retour en classe est prévu pour lundi.  Mon genou n’est pas encore revenu à 100% mais il va beaucoup mieux, ce qui est une très bonne nouvelle!  Et le bon côté de cet arrêt forcé aura été qu’il m’a fait ralentir, et assez longtemps pour que je me mette à voir plus clair et à avoir le goût de vivre ma vie différemment.

Dans le concret ça voudra dire quoi?

C’est là que rentre en piste le self-care, catégorie que j’ai choisi d’explorer et d’améliorer en premier.  J’ai poussé beaucoup dans les deux dernières décennies.  Les réserves sont minces.  Prendre soin de moi veut donc dire, à court terme, prendre ça mollo, laisser tomber certains engagements qui me demandent plus qu’ils m’offrent.  Y aller avec ce que je sens juste.

Comme me le disait une amie hier, « Suis ton corps.  Si il n’est pas bien là où tu es, sors de là! »  Ça m’a frappé!!!!  J’ai immédiatement adopté cette phrase comme mon nouvel indicateur de bien-être!

Mon self-care prendra donc deux directions pour cette deuxième semaine, dormir davantage et écouter mon corps et suivre sa guidance.

Deux beaux défis!  Surtout le premier!  😉


P
hoto par maf04 on Flickr

On se revoit donc la semaine prochaine pour la suite!

Bonne semaine!

Mariepierre

Un genou mal en point, une quête, une mission

Il y a un peu plus de deux semaines, mon corps et sa grande sagesse sont passés à l’action, me créant sur mesure une bonne grosse entorse au genou, une entorse proportionnelle à mon besoin de repos, d’intériorisation et de réflexion.

Douleur obligeant, j’ai donc passé le premier 10 jours en arrêt presque total, la patte surélevée, élisant domicile sur mon divan, entourée de mes livres, de tisane, de lait d’or (recette ici) et de mes cahiers de croquis.

Dans ma vision de la vie, chaque douleur et chaque malaise offrent une occasion de guérison et de croissance beaucoup plus grande que la simple réparation physique.  J’ai donc choisi d’ouvrir tout grands les bras pour sentir, saisir et comprendre ce qui voulait émerger.  À ma grande surprise, j’ai été replongée au début de ma vingtaine et ai reconnecté avec une grande peine/déception/tristesse dont j’avais sous-estimé l’impact.

La retoucher, la reconnaître et en prendre soin a également ouvert la porte à un grand élan, à un besoin criant: prendre soin de moi et me mettre en haut de ma liste de priorités.

C’est ce qui m’amène à écrire ce billet aujourd’hui.  Parce que de cette prise de conscience (facilitée par tout ce temps de repos et de présence) a fait naître en moi un désir, un appel, une quête.

Une quête qui, dès le 1er mars, et pour une période de neuf mois, m’enmènera à la découverte d’outils, de façon d’être et de faire différentes, en lien avec le self-love, avec l’amour de soi.  Une quête de l’amour de soi afin de lui faire énormément plus de place dans ma vie.

J’aurais pu, et ça aurait été tellement plus confortaaaable, de faire cette quête dans mon quotidien sans en parler ici.  Allo la vulnérabilité et l’exposition!

Mais le senti était clair.  Une quête de 9 mois avec un arrêt hebdomadaire sur mon blogue pour partager mes trouvailles, mes réussites, mes jambettes et tout le kit.

Alors voilà!

C’est donc dans le courant de la semaine prochaine que je vous livrerai mon premier de 44 rendez-vous hebdomadaires!

Self-love

Amour de soi

Quête

Yes!  Je sens que ça va être un neuf mois magique  même si une partie de moi à l’air de ça à cette idéeI!

Au plaisir de partager ça avec vous!

À la semaine prochaine!

Mariepierre

Une nouvelle année remplie de promesse et un mot-phare pour s’éclairer

Bonne annééééééée!!!!
Nous voici rendus!!!

2016 est terminé et nous avons maintenant les pieds bien ancrés dans 2017.
Du moins je vous le souhaite! 😉

Je ne sais pas comment vous voyez ce passage, mais j’avoue que je suis toujours heureuse et enthousiaste à l’idée de changer d’année.  Ça doit être en lien avec mon désir d’avancer ma vie par en avant, d’être à l’affût d’occasion de nettoyer et d’upgrader mon mode de vie et de me libérer toujours davantage de croyances désuètes, de vieux patterns, alouette!  Dans cet optique, j’accueille le passage vers la nouvelle année comme un allié supplémentaire et précieux!

J’ai toujours le feeling qu’avec le début d’année il est plus facile de surfer par en avant, surtout avec tous les courants de nouvelles intentions, de nouveaux départ qui foisonnent! Il y a effectivement quelque chose d’enlignant dans ce moment de passage, dans ce portail du vieux au nouveau.  Profitons de la vague!

Surfer-sa-vie
Photo par Grempz on Flickr

Certains argumenteront qu’il ne s’agit que d’une date déterminée par le calendrier grégorien mis en place à la fin du XVI siècle ou encore par la réforme julienne introduite en 49 av JC.  C’est un point valable!

Notre « nouvel an » ne serait-il alors qu’une date et rien de plus?

Oui et non.

Oui il s’agit d’une date choisie et intégrée par la majorité des pays et donc quelque chose de très régulateur, de rigide et de très cartésien, loin de la roue des saisons et de la Vie.  Mais étant donné que nous sommes tous reliés par l’inconscient collectif, ce passage a un impact tangible sur chacun de nous, que nous en soyons conscient ou non.

Ceci étant statué une question persiste.  Comment allons-nous choisir d’utiliser cet élan?  Et je pose cette question en étant très consciente que nous sommes déjà rendus au 12 janvier!  😉

Un des rituels de début d’année que j’aime tout particulièrement est de se choisir un mot-intention, un mot-phare qui donnera le ton à l’année et qui nous éclairera afin que nous fassions des choix en harmonie avec ce qui nous inspire et ce, tout au long de l’année.

Peut-être savez-vous d’emblée quel mot choisir ou peut-être avez-vous besoin de plus de temps de réflexion.

Ou peut-être qu’un petit outil comme mon coup de cœur de cette année pourrait vous être utile!  De quoi je parle?  De ce ce petit guide gratuit offert par Manon Lavoie de M comme Muses.  Cette année c’est avec cet outil que j’ai ciblé mon mot-guide.  Une méthode que j’ai beaucoup aimée!

Et quel a été le mot que j’ai retenu, celui qui se démarquait de tous les autres?

MAGIE!

Et laissez moi vous dire qu’il m’emballe et me motive énormément!!!!!!

magie-2017-la-deesse-joyeuse-intention

Et vous?

Avez-vous un mot qui vous éclairera tout au long de 2017?

Est-ce une pratique que vous avez déjà?

Est-ce quelque chose qui vous inspire?

Quel est/sera votre mot-phare?

 

À bientôt!
coeur-la-deesse-joyeuse

Mariepierre

La vente 12 à 12$ jusqu’au 12/12 se poursuit!

Il y a deux semaines je vous informais d’une offre spéciale que les pochettes médecine vous faisaient!  Voir l’article complet en cliquant ici!

La vente se poursuivant jusqu’au 12 décembre 2016, il vous reste donc un peu plus de deux semaines pour profiter de cette offre!

chandelle-pochettes-médecine-sacrées-la-deesse-joyeuse

Vous ne connaissez pas les pochettes médecine fabriquées par La Déesse Joyeuse?

Elles sont confectionnées à la main, dans un grand respect du sacré et de la médecine de la Terre, afin de soutenir la personne dans une étape particulière de sa vie, dans son cheminement, dans un passage particulier, etc. Chaque « recette » de pochette est conçue spécialement afin de vibrer au maximum avec l’intention choisie. De la couleur du tissu utilisé au contenu de la pochette, en passant par la décoration extérieure et au temps de macération, tout est fait et choisi en fonction de cette intention. Ceci dans le but d’amplifier au maximum l’aide que la pochette pourra apporter à son propriétaire. Chacune a sa propre personnalité, sa propre vibration.

Toutes les pochettes que je fabrique contiennent un ou des éléments du monde animal (griffe, plume, os), du monde végétal (racines, feuilles, fleurs, fruits, graines), du monde minéral (pierres, cristaux, sel) ainsi que du monde éthérique et ses énergies subtiles. Afin d’ancrer ces dernières dans le mélange, j’utilise des huiles essentielles et un rituel de chants sacrés. Le résultat est une pochette exceptionnelle, remplie de vibrance et de force, prête à accompagner celle ou celui qui la choisit.

Ça vous parle?

Voici celles qui sont encore disponibles!

En cliquant sur le titre de chaque pochette vous accéderez à sa description.

 

5  pochette Joie Expressive  

1 pochette Focus et Concentration  VENDUE!

2 pochettes Douceur et Fluidité  VENDUES!

 

2 pochettes Sommeil Paisible et Régénérateur  VENDUES!

Est-ce qu’une de ces pochettes vous parle?

Y reconnaissez-vous celle qui vous aidera et qui deviendra une alliée précieuse?

Ou celle qui serait parfaite pour quelqu’un de votre entourage?

Voici l’occasion de vous en procurer une!

Afin de la réserver, vous pouvez me contacter à ladeessejoyeuse@hotmail.ca
Paiement possible par Paypal (et donc aussi par carte de crédit) ou en personne pour la région de Sutton-Cowansville et les environs.

Faites vite!  Cette vente lumineuse se termine le 12 décembre!

Que la lumière soit!

coeur-la-deesse-joyeuse

Mariepierre

Des pochettes médecines, des humains et de la lumière.

Après avoir passé trois semaines en période de réactivation, entourées de cristaux et d’énergies bénéfiques, les pochettes médecines qui ont été conçues dans l’atelier de La Déesse Joyeuse sont prêtes à nous offrir leur aide.  Depuis hier soir j’entends leur murmure et je sens leur demande.  Ce matin elles me demandent de tout mettre de côté et de vous écrire ce billet afin de vous partager leur message.

protection-pochette-medecine-la-deesse-joyeuse

En ces temps bouleversant, en ces temps de grands changements, plus que jamais elles nous offrent leur alliance.

  • Parce qu’il y a eu les élections américaines le 8/11
  • Parce qu’une grande partie de la population a été secouée par les résultats électoraux annoncés le 9/11 et les réactions qui s’en suivent
  • Parce que nous sommes le 11/11 et que c’est un portail important
  • Parce que le 14/11 ce sera la pleine lune la plus près de la terre en 2016
  • Parce que nous vivons une période vraiment haute en mouvements et en défis
  • Parce que, plus que jamais, être dans notre coeur et notre lumière est essentiel

Les pochettes veulent se rendre le plus rapidement possible à leur humain et demandent donc à être offertes le plus facilement possible.  C’est pourquoi que jusqu’au 12/12, elles seront au prix de 12$ au lieu de 18$. (frais de poste en sus)

12 pochettes ce sont portées volontaires pour cette offre.

En cliquant sur le titre de chaque pochette vous accéderez à sa description.

5  1 pochette Joie Expressive  

1 pochette Focus et Concentration  VENDUE!

2 pochettes Douceur et Fluidité  VENDUES!

1 pochette Force et Confiance  VENDUE!

1 pochette Abondance  VENDUE!

2 pochettes Sommeil Paisible et Régénérateur  VENDUES!

Est-ce qu’une de ces pochettes vous parle?
Y reconnaissez-vous celle qui vous aidera et qui deviendra une alliée précieuse?
Ou celle qui serait parfaite pour quelqu’un de votre entourage?
Voici l’occasion de vous en procurer une!
Afin de la réserver, vous pouvez me contacter à ladeessejoyeuse@hotmail.ca
Paiement possible par Paypal (et donc aussi par carte de crédit) ou en personne pour la région de Sutton-Cowansville et les environs.

Faites vite!  Seulement 12 pochettes se sont offertes pour cette vente lumineuse!

12 pochettes à 12$ chacune jusqu’au 12 du 12!

Ça fait beaucoup de 12!!!  Et c’est pas pour rien!  Cliquez ici pour en savoir plus sur la vibration de ce nombre!

 

Que la lumière soit!

coeur-la-deesse-joyeuse

Mariepierre

 

Sommes-nous prêts pour un autre hiver?

automne-couleurs-la-deesse-joyeuse

Déjà octobre…

Au moment où j’écris ces lignes,  il fait gris et froid dans mon patelin. Le maximum prévu était près de 11 degrés Celsius, l’humidité à 85% et la température maximale ressentie… 8…

tasse-laptop-la-deesse-joyeuse

C’est cette température qui m’a inspiré pour ce billet.
Et si le temps était venu de se préparer pour l’hiver, dans notre corps et notre tête? Comment pouvons-nous nous préparer à cette longue saison de froid, d’introspection et de silence?

Mais commencer où? Et pourquoi?

Un regard sur le rythme des animaux sauvages peut nous éclairer!
Ne sont-ils pas tous en plein préparatifs?
Les différentes familles d’oiseaux migrent chacun selon leur horaire interne.
L’écureuil s’affaire avec empressement afin de remplir son garde-manger.
Plusieurs animaux tels la moufette, le raton-laveur et l’ours augmenteront leur taux de graisse en préparation pour leur hivernation.
D’autres comme la marmotte, certaines espèces de chauve-souris ainsi que tous les reptiles et amphibiens se préparent à leur façon à leur longue hibernation qui ralentira énormément leur rythme cardiaque.

feuilles-automne-la-deesse-joyeuse

Mais nous, comme humains?

La façon et l’empressement variera selon la personne et j’aimerais dire, selon son animal totem de personnalité.  Garantie qu’un écureuil ne se prépare pas de la même façon qu’un ours noir!

Concrètement, c’est rapidement la fin des verdures fragiles au jardin, alors que la kale, les choux, les poireaux et compagnie peuvent y rester encore un peu ou peuvent être transformés/entreposés en vue des longs mois froids. Les petits fruits comme les fraises, framboises et bleuets ont fait place à l’abondance de fruits d’automne. Merveilleux temps de faire des réserves si on en sent l’appel.

poires-deshydrateur-la-deesse-joyeusePour moi, cette année l’automne se traduit en fruits déshydratés maison, en cuir et en compotes de fruits. Et je caresse même discrètement la possibilité de me lancer dans une petite batch de lacto-fermentation, même si la fabrication de ces dernières m’intimide!

La fin de la petite verdure au jardin fait germer en moi des plans d’installation pour pouvoir faire grandir de jeunes pousses variées bien à l’abris dans ma maison. Mon congélateur regorge de pots de compote de pommes et de poires, de petits plats préparés au fil des semaines, de fruits congelés, de quelques morceaux de viande et de poissons qui jouent du coude avec les ailes d’oie et de dinde sauvage qui attendent sagement que je leur retire leurs plumes pour les utiliser dans de prochaines créations sacrées.  Ce rituel demande lui aussi à être fait avant l’arrivée de l’hiver!

Et que dire des journées plus froides et de la noirceur qui se pointe le nez de plus en plus tôt, nous invitant à vérifier si nous avons assez d’huile ou de bois pour se chauffer lorsque le froid s’installera tout en visualisant tranquillement  comment (et quand!) on hivernera la maison. Dans mon cas il y aura plein de fenêtres et une galerie à plastifier!  Et vous? Votre habitat saura-t-il vous protéger convenablement?

Depuis l’Équinoxe d’automne, la noirceur et la nuit gagnent de plus en plus de minutes par jour et cette tendance se maintiendra jusqu’à ce qu’elles atteignent leur climax lors de la semaine du 19 au 24 décembre où la nuit et la noirceur dureront 15h18 par 24 heures!!!!

Mais courage!  C’est également cette semaine là que le jour n’aura que 8h42 pour nous éclairer mais il reprendra rapidement du poil de la bête à chaque jour qui nous rapprochera du Solstice d’été où la lumière sera alors à son apogée!

Toutefois, ne précipitons rien. Nous n’avons les pieds dans l’automne que depuis quelques semaines et de belles journées nous attendent encore!  Et c’est justement parce que nous ne sommes pas encore dans l’hiver (fiou!) que l’on peut s’y préparer.
Par de petits et grands gestes.

Qu’on en soit conscient ou non, notre corps fait de son mieux pour s’harmoniser au rythme des saisons. Alors pourquoi ne pas le seconder en profitant au maximum des dernières journées chaudes et ensoleillées que l’automne nous réserve et en adaptant tranquillement notre rythme et notre alimentation au changement de saison?

Ça pourrait être en mangeant chaud et tiède, en préférant les racines cuites aux salades froides; en commençant votre journée par une tasse d’eau chaude avec un filet de citron bio; en rajoutant du gingembre frais à votre smoothie si l’idée de vous en passer vous donne des boutons; en sortant votre mijoteuse si elle vous appelle; en vous badigeonnant d’une huile végétale dans laquelle vous aurez rajouter quelques gouttes d’une huile essentielle (pure!) réchauffante; en vous créant un rituel soutenant et/ou simplement en prenant conscience de votre respiration et en vous octroyons des moments de contemplations.  Encore une fois, vos actions seront adaptées à qui vous êtes!

la-deesse-joyeuse-rituel

Tous ces préparatifs (et il y en a bien d’autres!) ont pour but de préparer notre environnement et notre corps afin de davantage ramener notre énergie vers l’intérieur et d’ainsi prendre soin de notre feu vital et d’être prêt pour le ralentissement qu’apporte les temps froids.

Une bonne préparation ne changera rien à la température extérieure (et il paraîtrait que cet hiver en sera un « vrai » pour le Québec…) mais nous permettra de nous y adapter de façon plus sereine. L’automne est une invitation à ralentir et un grand temps de transition. Elle fait le pont entre la grande vitalité de l’été et les grands silences et calmes de l’hiver.

arbre-automne-feuilles-la-deesse-joyeuse

Saviez-vous qu’énergétiquement, l’automne est le temps de l’année pour laisser aller, pour déposer ce qui ne nous sert plus dans le feu purificateur collectif. Une belle occasion de s’alléger et ainsi faire de la place avant l’hiver, avant l’hibernation…
Qu’êtes-vous prêts à laisser aller? À remettre au feu purificateur?

Quels changements prévoyez-vous mettre en place afin de mieux vous préparer à l’hiver?

Comment veillerez-vous sur votre lumière intérieure durant ces mois de noirceurs?

J’espère que je ne vous décourage pas et que ces lignes attiseront plutôt en vous le désir de vous gorger de soleil et de faire des réserves (de lumière, de nourriture etc) afin de pouvoir accueillir l’hiver les bras ouverts!

Il nous reste encore de très belles journées d’automnes et probablement même un été des indiens! Profitons-en et soyons conscient des changements qu’occasionne la danse des saisons!

Bon automne!

Mariepierre

Une autre fête des mères

Ma vingt-cinquième!!!!!

25 ans depuis que ma première fille est née.  Cette première de quatre enfants qui m’a choisie comme véhicule d’incarnation et comme accompagnatrice de vie.

Quelle aventure!!!

fete-des-meres-la-deesse-joyeuse

Règles générales, la majorité des mamans essaient de faire de leur mieux et tissent leurs liens avec ce qu’elles croient être le mieux pour chacun de leurs enfants. Et avec notre degré personnel d’ouverture, on tisse en observant les caractéristiques propres à chacun de nos enfants, tissant parfois plus serré, parfois avec un peu plus de jeu lorsqu’on sent que c’est ce qui nous semble le mieux. Et alors qu’on tisse, notre enfant lui aussi place les fils de sa vie bien à lui. Il aura besoin de notre soutien, de notre amour, de notre guidance. Il aura aussi besoin qu’on ait le courage de lui laisser la liberté de devenir ce qu’il est vraiment.

Parfois ça sera facile. Parfois on a l’impression que ces liens sont tissés avec les cheveux qu’on s’arrache à l’occasion!

Et du premier sourire au premier gazouillement, du premier mot au premier pas, de la première égratignure aux plus grandes blessures, nous sommes là. Même lorsque physiquement nous ne pouvons y être, nous sommes quand même là.

Et pour moi, pour mon coeur de mère-ours-louve, la plus grande fierté que j’ai, les moments où j’ai envie de me faire un « high five » pour une job bien faite, c’est quand je les vois, petit à petit, marcher leur chemin, devenir de plus en plus autonomes, de plus en plus libres d’être qui ils sont. Je les admire dans leurs forces. Je les admire aussi dans leur vulnérabilité.

Dans leur humanitude.

Je les aime.

Inconditionnellement.

Et j’espère qu’ils savent profondément tous les quatre que je serai toujours là pour eux, peu importe l’âge et la distance physique.

Pour la fête des mères, j’avais le goût de me dire combien j’ai été courageuse. De me féliciter et aussi de me faire un gigantesque hug. J’ai envie de me soutenir et de prendre soin de moi.  J’ai eu 51 ans cette année.  C’est donc dire qu’à ce jour, la moitié de ma vie a été en grande majorité consacrée à mes poussins.  Et avec le plus jeune qui n’a que 11 ans, ce n’est pas fini!

J’ai aussi envie de remercier ma 25, ma 21, ma 15 et mon 11 d’être les enfants merveilleux qu’ils sont tous et chacun. Mon aînée m’a permis de devenir une mère pour la première fois, concrétisant ainsi un rêve que je caressais depuis que j’étais toute petite petite petite.

Et en plus de me faire devenir mère, chacun et chacune d’entre eux m’ont aidé, de par leur essence et leur présence, à fissurer mes résistances, à prendre encore et encore mon expansion. Pour eux je remuerais ciel et terre. Pour eux et avec eux je me nettoie de mes croyances désuètes, des morceaux d’héritage inutiles. Pour eux et avec eux, je prend contact avec ma force et mon courage de MamaBear et de maman-louve. (MamaBear pour mes plus vieilles et maman-louve qui a émergé un peu plus tard, avec mes deux plus jeunes!)

Merci aussi à ma mère, à mes grand-mères et à toutes mes ancêtres qui veillent et m’inspirent.

Merci!

coeur-la-deesse-joyeuse
Mariepierre