24 août

Une journée qui restera gravée.
Ce matin je me suis levée avec un étrange feeling.
Quelques heures après, j’ai su pourquoi.
Le décès très soudain d’une des tantes de mes plus jeunes.  48 ans.  Juste un an de plus que moi…
Elle laisse derrière elle sa fille de 14 ans, son conjoint et sa famille, tous encore sous le choc.
Nous sommes arrivés à l’hôpital après que son décès ait été déclaré.  Maintenue artificiellement pour leur donner le temps d’organiser le don d’organes, ça a permis à ma belle de 11 ans de vivre ce qu’elle avait à vivre à son chevet.  Elle a passé presque deux heures là, parfois accompagnée mais très souvent seule (à sa demande), à lui tenir la main, lui parler, la regarder, faire assez de réserves sensorielles afin de trouver le courage de vraiment lui dire physiquement adieu.
Elle m’a demandé de la prendre en photo.  Je vous partage celle-ci.

Dernier adieu.

2 réflexions au sujet de « 24 août »

  1. Cela me touche, elle est si fragile cette vie qui coule en nous, soyons conscience de cette fragilité elle nous permettra d’acceuillir l’essentiel! Sympathie à toute la famille paix paix paix

  2. Merci beaucoup Sylvie! Effectivement des passages comme celui-là nous propulsent dans un espace de face à face avec notre Vie où ce qui nous est important et essentiel est beaucoup plus palpable. La vie continue… Dommage que parfois ça prenne ces douches froides pour nous réveiller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *