Structure et liberté

Ça y est.
Le processus de la rentrée scolaire est officiellement entamé.
Je vous avoue que j’ai hâte.

Hâte que la vie me seconde dans mon désir de structure familiale.  Mes deux plus jeunes enfants, si je suivais leur rhytme naturel, se coucheraient à minuit pour se lever vers 9h30 am….  Mais moi j’ai besoin de sommeil et aussi de temps seule alors que mes poussins dorment.  Mon calme, ma créativité et ma joie de vivre en dépendent.  Et je suis lasse d’avoir à serrer la vis pour que je puisse me coucher à une heure decente quand ils sont avec moi.  Je vois donc la rentrée comme ce grand moment où je retrouve des possibilités de temps pour avancer ma vie sans avoir à la tricoter autour des besoins et désirs de mes enfants.
Nous avons eu un bel été bien rempli.  En plus de la température magnifique, juillet a été témoin de notre déménagement et de la longue période d’installation qui a suivi alors qu’en août, j’ai enfin pris le temps et trouvé l’énergie pour faire des activités avec mes petits.  Et maintenant que la fin août est à nos portes, je sens, comme certainement bien des familles, que nous sommes prêts (et dûs?) pour le retour à un beat différent, plus structuré.
Brrrrrrrrr…  je n’aime vraiment pas dire que je suis prête pour plus de structure.  Face à ce mot, une partie de moi piaffe et crie liberté.  Mais depuis un peu plus d’un an, je réalise qu’avec une certaine structure familiale et personnelle, j’ai justement beaucoup plus de liberté…
Le temps est venu pour moi de clarifier la couleur que je veux donner à cet automne qui me susurre son arrivée imminente!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *